fbpx
Thursday, Décembre 8, 2022
AccueilInspiration voyageTous les chemins mènent… à la maison

Tous les chemins mènent… à la maison

Nous avons quitté la Belgique à la fin du printemps sur notre Honda Cross Tourer équipée de pneus polyvalents A40 de Bridgestone. En ce qui nous concerne, il s'agit du meilleur pneu Adventure du marché. Et comme Bridgestone prévoit de rendre le meilleur encore meilleur en lançant l'A41 en 2018, il nous a semblé judicieux de faire de ce voyage un adieu à l'un des pneus que nous aimons le plus pour une conduite adventure sérieuse.

Écrit par: Thierry Sarasyn

Quelques belles escales 

Aller directement à Rome semblait être une idée ennuyeuse. Nous avons donc décidé de prendre des routes secondaires pour traverser l'Allemagne et rester à gauche des Alpes. L'idée était de faire un arrêt intéressant chaque jour. Nous nous sommes rapidement retrouvés à Karlovy Vary. Une ville colorée non loin de la frontière tchèque, bien connue pour ses stations thermales et la proximité du Grand Prix de Motocross de Cezch. Il s'avère que c'est à peu près tout ce pour quoi la ville devrait être connue, car il n'y a pas grand-chose d'autre à faire. À moins que vous ne soyez intéressé par des souvenirs coûteux, il est préférable de ne pas rester trop longtemps dans la ville que le monde anglophone appelle Carlsbad.

Slovénie et Croatie

Alors après une nuit dans un hôtel beaucoup trop cher, nous sommes partis précipitamment et avons prévu de nous rendre en Slovénie, en Croatie et de prendre un ferry qui nous amènerait en Italie. Et c'est ce que nous avons fait. Nous avons fait quelques arrêts bière intéressants en suivant la E49 et la N19. Pas pour boire, mais pour honorer deux lieux de bière célèbres. D'abord Pilsen et ensuite Ceske Budejovice où la bière Budweiser est brassée. Après cela, nous avons traversé l'Autriche à toute vitesse et sommes arrivés à Ljubljana. Beaucoup de choses spéciales ici, mais l'une des plus spéciales est que c'est près d'Ivančna Gorica, qui est la maison des échappements Akrapovic. Mais même si vous n'êtes pas un passionné d'échappement, la capitale slovène vaut le détour. Promenez-vous un jour ou deux et vous ne vous ennuierez pas.

De la Slovénie, nous sommes allés en Croatie, en prenant l'A7 qui nous a d'abord amenés à Opatija, puis à Rijeka. Les fans de course à l'ancienne se souviendront de Rijeka comme de la maison du Grand Prix de Yougoslavie. Et devinez quoi : le circuit est toujours là. Facile d'accès, pas cher pour rouler. Nous avons eu droit à quelques tours sur la piste historique et avons été émerveillés par le tracé et l'adhérence de l'A40. À une ou deux reprises, les paniers ont embrassé l'asphalte. Incroyable. Et un peu effrayant au début aussi.

Nous avons eu droit à quelques tours sur la piste historique et avons été émerveillés par le tracé et l'adhérence de l'A40. À une ou deux reprises, les paniers ont embrassé l'asphalte. Incroyable.

La magnifique N8

Avec une nouvelle dose d'adrénaline dans les veines, nous avons pris la route côtière N8. C'est sans aucun doute l'une des routes les plus belles et les plus excitantes à emprunter en Europe. C'est 250 km de béton parfait, avec pas une seule partie qui va tout droit sur plus de 200 mètres. C'est comme une piste géante allongée. Mais avec une vue imprenable sur la mer Adriatique sur le côté droit en prime. Nous nous sommes éclatés et avons passé la nuit à Zadar. Super endroit pour s'arrêter, manger et dormir.

Nous avons continué à suivre la côte sur l'A8 et nous nous sommes retrouvés à Omis, juste au sud de Split. Petite ville calme et agréable et parfaite pour rester à l'écart de l'attraction touristique qu'est Split. Cependant, nous y sommes retournés pour prendre le ferry pour l'Italie. Un jour plus tard, les routes sont devenues un peu moins agréables, et Rome s'est avérée être une ville très fréquentée et pas vraiment une ville de motos. Nous sommes passés devant le siège de Bridgestone pour saluer le fabricant de nos pneus. Le jour suivant, nous avons roulé vers le nord et avons trouvé un autre endroit intéressant pour les motards : Tavulia, la ville de Valentino Rossi. La chance a voulu que nous soyons là un week-end et que The Doctor participe au GP d'Espagne. Regarder un Grand Prix au milieu de la ville natale de VR46, c'est quelque chose que tout le monde devrait mettre sur sa bucket list.

Malchance  

Après cela, nous avions prévu de traverser le légendaire col du Stelvio, mais le mauvais temps a fait que le col était fermé. Nous avons donc fait demi-tour, pris la N29 qui passe par Lago Bianco/Weissee et avons fini par passer la nuit à Coire. Sympa mais cher.

Ayant dépensé pas mal de budget pour cette dernière nuit, nous avons décidé d'emprunter les autoroutes allemandes pour rentrer au plus vite. Bon à savoir : même à une vitesse supérieure à 200 km/h, le Bridgestone A40 est resté super stable. Il s'avère que ce pneu a tous les avantages d'un pneu de route, mais ajoute juste quelques possibilités supplémentaires. Nous étions assez confiants sur la route de gravier que nous avons empruntée près d'Opatija et étions plus que satisfaits de l'adhérence sur sol mouillé lors de notre première journée en Italie. Dans l'ensemble, un super voyage sur la Honda Crosstourer et de très bons souvenirs. Nous pourrions bien le refaire. Après tout, dans quelques mois, le nouveau Bridgestone A41 sortira...

- Publicité -

Plus Populaire